En Terre Scandinave - Le Polar Polaire chez ALBIN MICHEL

Le livre

L'Effet papillon Janvier 2014
Format : 225 mm x 155 mm
656 pages
22.90 €
Jussi Adler-Olsen Partager

L'Effet papillon

Si William Stark n’avait pas été intrigué par un SMS envoyé du Cameroun, René Ericksen, son boss au Bureau d’Aide au Développement, n’aurait pas été obligé de se débarrasser de lui. Si Marco, un jeune voleur gitan n’avait pas trouvé refuge là où le cadavre putréfié de Stark végète depuis trois ans, son oncle, chef d’un réseau mafieux, n’aurait pas lancé ses hommes à ses trousses à travers tout Copenhague pour l’empêcher  de révéler à la police l’existence de ce corps qu’il a enterré de ses propres mains... 

Pour stopper cet engrenage de la violence, l’inspecteur Carl Mørck et l’équipe du Département V doivent retrouver Marco.  Et remonter la piste d’une affaire dont les ramifications politiques et financières pourraient bien faire vaciller l’intégrité politique du Danemark.

 

Grand Prix policier des lectrices de Elle, Prix polar des lecteurs du Livre de poche, le Danois Jussi Adler-Olsen est une figure désormais incontournable du thriller scandinave. 

L'Auteur

Le Danois Jussi Adler-Olsen est la nouvelle star du polar scandinave Jussi Adler-Olsen

Le Danois Jussi Adler-Olsen est la nouvelle star du polar scandinave

Presse

« Captivant… Une traversée sur les chapeaux de roues des bas-fonds secrets et sordides de Copenhague. »Publishers Weekly

« Jussi Adler-Olsen a écrit un roman à suspense haletant, et décalé… L’Effet papillon est un modèle du genre. »Bookreporter.com

« L’Effet papillon réunit tous les ingrédients du succès : Marco, un héros attachant, des méchants réellement détestables, une équipe d’investigation futée et excentrique menée par l’inspecteur Morck. »Booklist

« Une lecture plaisante et intense. »Men’s journal

« Plus qu’un simple polar, un livre passionnant. »
Avantages

« A ne pas manquer. Excellent ! » Femme Actuelle

« Cet opus reprend avec bonheur les recettes qui ont fait le succès des 4 précédents : solide ancrage dans la société danoise, scénario bien huilé, suspense, noirceur mâtinée d’humour qui rend les personnages irrésistibles. » Pèlerin

« L’efficacité narrative est au rendez-vous mais pas au détriment des personnages, tous bichonnés. Dense et prenant. »
Télé 2 semaines

« Adler-Olsen brille dans ce 5e volume des affaires du Département V, série désormais vedette. Le cycle semble même se bonifier. »
Le Temps (Suisse)

« Le plus improbable des trios d’enquêteurs dans la meilleure intrigue de notre auteur danois préféré. » Le Point

« Devenu un des auteurs de thrillers les plus lus au monde, Adler-Olsen tient sacrément bien la distance, et se distingue une fois de plus par son sens de l’action et sa science du suspense… Efficace et brillant. » Le Parisien

« Il est des séries qui ne s’essoufflent pas : c’est le cas de celle d’Adler-Olsen où l’enquête, comme souvent dans les polars scandinaves, sert de prétexte à une radioscopie de la société. » Le Monde

Lire un extrait

Lire la suite

PROLOGUE

 

Automne 2008

 

Le dernier matin de la vie de Louis Fon eut la douceur d’un murmure.

Il se leva de sa couche, les yeux pleins de sommeil et la tête un peu lourde, donna une petite tape sur la croupe de la gamine qui lui avait caressé la joue pour le réveiller, essuya la morve qui coulait du nez brun de la petite et glissa les pieds dans ses tongs posées sur le sol en terre battue. Il s’étira et cligna des yeux dans la pièce baignée de soleil, emplie des caquètements stridents des poules, et des cris plus éloignés des garçons, occupés à couper des régimes de bananes en haut des musas.

Quelle paix, songea-t‑il en humant l’odeur épicée qui se dégageait du village. Seul le chant des Pygmées bakas autour d’un feu de camp sur l’autre rive du fleuve pouvait lui procurer plus de plaisir que ce parfum-là. Il était toujours heureux de retourner dans le territoire de Dja et le village bantou reculé de Somolomo.

Les gosses couraient derrière la hutte, un nuage de poussière rouge se levait sous leurs pieds nus, et leurs piaillements aigus faisaient s’envoler les oiseaux tisserins des cimes des palmiers.

Il avança dans le rai de lumière, alla s’accouder au rebord de la fenêtre et adressa un large sourire à la mère de la fillette qui égorgeait le poulet du jour devant sa hutte, juste en face. Il ne savait pas encore que ce serait son dernier sourire. Lire la suite

Interview

Ce cinquième roman s’intéresse à un groupe de jeunes délinquants. Comment se sont déroulées vos recherches pour dépeindre ce milieu ? Vous êtes-vous inspiré d’une expérience personnelle ?  

Je fais toujours beaucoup de recherches pour écrire mes romans. Dans le cas de L’Effet papillon, le lieu le plus exotique dont je me sois inspiré lors d’un voyage, c’est le Cameroun. Je passe surtout beaucoup de temps à observer les gens dans la vie quotidienne. Marco, par exemple, fait partie de ces gens qui sont tombés tout en bas de l’échelle sociale. Si vous vous montrez attentif vous serez capable d’en repérer d’autres comme lui, dans les rues de Copenhague.

 

Dans Profanation, vous décrivez un groupe de privilégiés formant une sorte de clan enragé. Doit-on chercher une histoire réelle derrière ce groupe fictif ?

Il y a plusieurs années, deux films m’ont particulièrement touché – le premier If… de Lindsay Anderson et l’autre Orange mécanique de Stanley Kubric. Peu après, il était paru dans la presse qu’un élève pensionnaire d’un établissement réputé du Danemark avait été renvoyé en raison de son implication dans une affaire de viol. Profanation évoque ces personnes qui, parce qu’elles se sentent isolées, peuvent rejoindre un groupe de ce type, à l’image d’une fraternité, et se montrer prêtes à faire n’importe quoi pour maintenir sa cohésion. On en trouve partout, pas uniquement dans les pensionnats d’étudiants, et ils peuvent causer beaucoup de tort autour d’eux.

 

Combien de romans la série du Département V comportera-t-elle ? Il semble que le rôle du personnage d’Assad devient de plus en plus important au fil des tomes. Avez-vous des projets particuliers en ce qui le concerne ?

Pour ce qui est d’Assad, il est l’un des éléments clés du Département V. Et oui, Assad a une histoire tout à fait particulière que vous découvrirez dans les prochains romans de la série. J’envisage d’écrire dix tomes. A  la fin, vous connaîtrez tous les secrets, non seulement d’Assad, mais aussi de Carl et de Rose…

 

Et que nous réservez-vous après le Département V ? Envisagez-vous de vous essayer à un autre genre, comme Jo Nesbo par exemple, qui a écrit quelques romans destinés à la jeunesse ?

Avant d’entreprendre la série Département V, et même quelques années avant que Jo Nesbo ne commence à écrire, j’ai écrit plusieurs thrillers politiques − J’ai hâte  d’y revenir. A dire vrai, j’ai déjà plusieurs idées…  

 
 

 

 

Interview de Jussi Adler-Olsen parue à l’occasion de la sortie du 5e tome de la série Département V sur le site de Kosmas, l’un des principaux acteurs du marché de l’édition en République tchèque. 

 

Où acheter ce livre

Du meme auteur

Miséricorde
Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire....
Profanation
Sur le bureau de Mørck, le dossier d’un double meurtre impliquant une bande de fils de famille, innocentée par les aveux « spontanés » de l’assassin. Mais très vite l’inspecteur s’aperçoit que l’affaire, hâtivement bouclée, comportait des zones d’ombre...
Délivrance
Sur le bureau du vice-commissaire Mørck, un étrange message découvert au nord de l’Ecosse dans une bouteille oubliée sur le rebord d’une fenêtre. Un SOS écrit en lettres de sang par un jeune Danois enlevé avec son frère des années plus tôt. Canular ? Peut-être pas…
Dossier 64
Copenhague. Une brutale agression dans les quartiers chauds de Vesterbro incite Rose à rouvrir un cold case sur la disparition inexpliquée d’une prostituée. Cédant à ses pressions, le Département V exhume une affaire macabre datant des années 50, dont les ravages dévoilent le visage d’une société danoise loin d’être exemplaire…